langue-malagasy-a-la-une

La Langue Malgache

Le malgache fait partie des langues indonésiennes, groupe rattaché à une famille linguistique très vaste, qui s’étend du Pacifique à l’océan Indien ( la langue la plus proche du malgache est le maanjan, parlé dans le sud de Bornéo ).

A la souche indonésienne (Ve – XIIe siècle) s’ajoutent, à partir du VIIIe siècle, des mots d’origine bantoue,rapportant surtout à l’élevage, et d’autre, arabes, touchant au domaine de la science et de l’astrologie. Les mouvements de population fixent peu à peu les limites de deux grandes familles de dialectes : l’une dans le Centre et l’Est, l’autre dans le Sud et l’Ouest.

C’est dans cette seconde aire, en pays Antaimoro, que le malgache connaît, vers le XVe siècle, Radama Ier, roi unificateur et tourné vers l’Occident, décide d’adopter les caractères latins pour transcrire le Merina, parler du Centre qui devint la langue officielle.

La langue la plus proche du malgache est le maanjanLa Langue Nationale

Destinée à être utilisée dans tous les secteurs de la vie moderne, la langue nationale a vite acquis un statut différent des parlers régionaux, même du Merina dont elle était issue.

L’établissement de règles d’orthographe et d’une grammaire a favorisé sa normalisation. Si elles perdurent, les langues régionales s’alignent de plus en plus sur la langue officielle.

Malgachisation

Les autorités coloniales imposent dès 1899 le français dans l’instruction et l’administration reléguant le malgache à la sphère privée. La langue nationale devient alors celle de la résistance et les mouvements nationalistes revendiquent sa reconnaissance.

L’indépendance rend son statut de langue officielle au malgache mais il ne parvient pas à s’imposer là où s’est ancré le français.

En 1975 est lancé un vaste mouvement planifié de « Malgachisation » destiné à combler le fossé qui sépare les élites urbaines de l’immense majorité de la population, qui n’a jamais cessé de s’exprimer en malgache, le plus souvent dans ses variantes dialectales. Un équilibre s’est établi depuis entre le malgache officiel et le français.

 

Quelques formules de politesse Malgache
Français Malagasy
Bonjour Manahoana
Bienvenue Tonga Soa
Au revoir Veloma
Merci Misaotra
Comment ça va ? Manao ahoana ?
Syntaxe et prononciation

Le malgache est une langue agglutinante. A un radical s’ajoutent  des préfixes, suffixes et, dans les dialectes, des infixes.

Les mots peuvent compter jusqu’à 40 caractères que la prononciation simplifie en contractant les syllabes l’accent se déplace d’après l’adjonction de suffixes (na, ka, tra), pour modifier le sens des termes l’ordre des mots change selon qu’on insiste sur l’agent, l’objet ou les circonstances de  l’action.




There are no comments

Add yours