tsingy-a-la-une

La Réserve Naturelle Intégrale des Tsingy du Bemaraha

inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la réserve naturelle intégrale des Tsingy du Bemaraha est le plus vaste site protégé de Madagascar (152 000 ha). Elle recouvre les limites d’un vaste plateau calcaire que l’érosion pluviale a hérissé de spectaculaires lapiaz – arêtes et crêtes acérées qui portent le nom de tsingy en malgache. Les dolines et les avens qui trouent, par endroit, ce karst érodé sont les seuls îlots de verdure dans cet univers minéral, des sanctuaires pour la forêt sèche de l’Ouest.


vegetationVégétation

La forêt sèche des Tsingy est caractérisée par la présence du commiphora, arbre recherché des charpentiers, qui sécrète une gomme et dont l’écorce dorée se détache du tronc en parchemins ambrés. Elle est aussi peuplée de baobabs de l’espèce adansonia, de flamboyants, d’aloès et autres succulentes, telles les passifloracées du genre adenia, ainsi que de spécimens de l’unique bananier endémique Musa perrieri.

Flamboyant

« Delonix régia » est un arbre de 15 à 18 m de haut originaire de Madagascar. Ses fleurs jettent des notes d’un rouge éclatant sur le gris minéral des Tsingy quand elles s’épanouissent, à la fin de la saison sèche.

brookesia perarmataBrookesia Perarmata

Cet hôte discret de la réserve de Bemaraha est l’un des plus grand brookesia malgaches.

Les épines qui couvrent le dos, les flancs et la queue de ce petit caméléon ne sont pas sans rappeler les flèches calcaires des Tsingy.

lemurien propitheque de verreaux

Propithèque de Verreaux « Deckeni »

Cette sous-espèce folivore est reconnaissable à son pelage entièrement blanc. De petits groupes pénètrent dans les Tsingy à la faveur de corridors forestiers qui recèlent, pour eux, quantité de nourriture.




There are no comments

Add yours