La Vanille le pétrole brun de Madagascar

Madagascar est le premier producteur mondial de vanille, fruit d’une orchidacée utilisé pour ses vertus aromatiques en parfumerie, en confiserie et en pâtisserie. Le vanillier forme encore avec le caféier et le giroflier la trinité de culture « riche » du littoral oriental de l’île.
Les conditions idéales à sa culture se trouvent réunies entre Vohémar et Antalaha. Un climat tropical humide avec des températures moyennes comprises entre 20°C et 30°C et des pluies abondantes de décembre à mars, faibles en septembre-octobre, moyennes le reste de l’année.

Une épice venue du Mexique

Gousse de vanilleC’est à la cour de Moctezuma, vers 1520, que les Espagnols découvrent un breuvage à base de fèves de cacao, relevé d’épices : le chocolat.

Cacao et vanille, bientôt importés en Europe, entrent dans cette nouvelle boisson dont la mode se répand peu à peu. Les tentatives d’exportation de la culture du vanillier échoueront jusqu’à ce qu’un botaniste découvre un mode de pollinisation artificiel en 1836.

Cette technique est adaptée à la culture en plein air à la Réunion en 1841 et à Madagascar en 1871.

Une orchidée à fleurs jaunes

Le vanillier est une orchidacée grimpante. Ses fleurs qui se développent en grappes sur de longues pousses sont hermaphrodites.

En l’absence des insectes et des colibris qui jouent le rôle de pollinisateurs en Amérique centrale, le transport du pollen des étamines au stigmate est effectué manuellement, en général avec une épine de citronnier.

Le Fruit du Vanillier

La fleur fécondée donne un fruit nommé communément gousse, longue capsule contenant des milliers de minuscules graines odoriférantes. Ce fruit atteint sa taille maximale (environ 20 cm) en six semaines. Il lui faudra encore sept à huit mois pour arriver à maturité et passer peu à peu du vert au vert-jaune.

Transformation

Les fruits récoltés sont plongés dans une eau à 70 °C puis séchés au soleil, à l’air libre ou sous des couvertures.

Ils perdent ainsi une grande partie de leur humidité et fermentent. En s’oxydant, les gousses prennent une couleur brun sombre et se couvrent d’un givre de vanilline substance qui leur donne tout leur arôme.
Elles sont ensuite calibrées, mises en bottes et conditionnées après un ultime contrôle de qualité.

Le « Pétrole Brun » Malgache

Avec l’arrivée de l’Indonésie sur le marché mondial, la part de la vanille malgache est tombée de 77 % au début des années 1970 à 30 %.
Madagascar reste cependant le premier producteur mondial et exporte actuellement 1200 t par an, principalement à destination des Etats-Unis et de la France.




There are no comments

Add yours